Armée

Des robots terrestres filoguidés pour des opérations de reconnaissance et de déminage

Des robots terrestres filoguidés pour des opérations de reconnaissance et de déminage.

Le défi
Développer une alternative efficace, fiable, sûre et rapide au déminage, en remplacement des techniques manuelles existantes et des robots commandés par radiofréquence.

Contraintes majeures
La solution doit démontrer :

  • une opération facile
  • compacité
  • une large bande passante permettant les transmissions vidéo et de contrôle
  • un très faible rayon de courbure compatible avec une utilisation robuste sur le terrain

Solution SEDI-ATI
La solution originale de SEDI-ATI repose sur une bobine de conception exclusive, utilisant une fibre optique ultralégère et jetable. Le faible poids d’une telle bobine permet son installation à bord du robot lui-même. Le déploiement de la fibre est ainsi directement géré par le robot, évitant toute traction. En conséquence, des fibres de faible taille (250 ou 350 µm) et peu coûteuses peuvent être utilisées et laissées sur le terrain. Les bobines proposées peuvent être réalisées avec différentes longueurs de fibres, adaptées à la mission. Ce concept d’une bobine pour une mission permet d’éviter toute manipulation et d’obtenir une plus grande réactivité sur le terrain pour les missions plus courtes.

Avantages de la solution SEDI-ATI

  • peu coûteux et facile à utiliser sur le terrain
  • une bobine installée sur le robot pour une mission
  • très fiable
  • la fibre peut être déroulée sur de longues distances jusqu’à 1 km

Des robots terrestres filoguidés pour des opérations de reconnaissance et de déminage

SEDI-ATI propose des bobines de fibre optique, ultra-légères et compactes, directement montées sur des robots filoguidés pour des opérations de reconnaissance et de déminage.

En novembre 2018, il n’existe aucune estimation crédible du nombre total de mines dans le sol dans le monde, mais leur nombre pourrait encore dépasser 100 millions dans 56 États et quatre autres régions. En outre, malgré le traité d’Ottawa visant à éliminer les mines terrestres antipersonnel dans le monde, et signé par 164 pays, 2 à 5 millions de nouvelles mines continueraient à être posées chaque année.

Les mines terrestres vivantes peuvent rester enfouies dans le sol pendant des décennies. Selon leur type, elles peuvent être déclenchées par la pression (du dessus ou d’un fil), le mouvement, le son, le bruit (tensions électriques aléatoires), le magnétisme, les vibrations et les signaux radio ou autres.

Selon le Comité international de la Croix-Rouge [CICR], les mines terrestres font encore plus de 26 000 victimes chaque année.

La détection et la neutralisation des mines terrestres grâce à des robots est la solution idéale pour améliorer les performances opérationnelles et accroître la sécurité des démineurs humains en les éloignant de la menace.

Le principal défi technique pour les robots sans pilote sûrs dans la détection et le déminage est la capacité de les faire fonctionner à distance sur de grandes distances (> 300 m) sans aucun signal de radiofréquence [RF] qui pourrait interférer avec un autre signal et donc potentiellement déclencher l’explosion de la mine.

En plus de l’immunité aux interférences électromagnétiques, la solution idéale nécessite une large bande passante pour permettre le traitement des signaux en temps réel (provenant de plusieurs capteurs) et la prise de décision.

SEDI-ATI a conçu une gamme de bobines de fibres optiques jetables et légères pour les véhicules attachés qui répondent à toutes les exigences ! La bobine, également appelée “ruban”, est directement montée sur le véhicule terrestre sans conducteur (UGV) qui déploie le câble optique.

Les bobines de fibres optiques SEDI-ATI pour véhicules attachés sont composées d’un ensemble très compact et léger dans lequel est incluse une fibre optique de 250 µm non torsadée et enroulée avec précision, permettant un déploiement sur de longues distances jusqu’à 1 km. La fibre est renforcée par un revêtement de 350 µm pour une résistance optimale permettant un déploiement à grande vitesse. Le côté déployable de la bobine est équipé d’un connecteur à connecter au poste de contrôle, et l’extrémité opposée de la fibre est munie d’une gaine standard de 1,8 mm à connecter à une traversée hermétique sur l’UGV. Et bien sûr, nous pouvons concevoir des bandes avec différentes longueurs de fibre optique, selon la mission.

Un autre avantage important de notre solution est que le câble optique peut être déposé sur le champ de mines, ce qui permet de raccourcir les missions de déminage puisqu’il n’est pas nécessaire de rembobiner le câble.

La solution SEDI-ATI a déjà été déployée dans les aéroports pour le contrôle de sécurité des bagages non surveillés ou des colis piégés, dans les raffineries où les signaux RF sont interdits, dans les centrales nucléaires ou minières, les pipelines, les tunnels et les réseaux d’égouts, où les signaux RF ne peuvent pas être transmis.

Nous sommes également très fiers au SEDI-ATI d’avoir contribué au défilé du 14 juillet 2019 sur les Champs-Elysées à Paris où l’armée française a montré des robots terrestres sans pilote guidés par la ligne et équipés de notre solution de bobine de fibre pour communiquer avec l’opérateur. Revivez cet événement en regardant cette belle vidéo sur notre chaîne YouTube.